Bernard dur avec Roger Milla et l’égoïste génération 1990

L’ancien international camerounais est très remonté contre ses devanciers qu’il semble taxer d’égoïstes. Le champion d’Afrique 2000 ne garde pas sa langue dans la poche et fait montre de son franc parlé à certaine reprises. En effet c’est dans cette optique Bernard Tchoutang s’est montré dure avec Roger Milla et la génération 1990.

Fêter les logements en priorité devant la demeure de Tataw est un acte égoïste

Bernard Tchoutang ne semble pas avoir particulièrement apprécié tout le ramdam médiatique qu’il y a eu autour de la concrétisation de la promesse de logements faite aux anciens Lions Indomptables de 1990 par le président de la République, Paul Biya, il y a 30 ans. C’est surtout qu’il considère que la solennité et le faste avec lesquels cette dernière a été célébrée n’étaient guère nécessaires. Pour ce dernier, il s’agit ni plus ni moins que de priorités mal placées. L’ancien attaquant a surtout en horreur le fait que les footballeurs qui ont fait rayonner le nom du Cameroun dans le monde, se soient allègrement prêtés à ce jeu, alors même que leur coéquipier, capitaine de cette équipe historique, Stephen Tataw, gisait à la morgue.

«Pendant que le corps de Tataw est à la morgue, vous ses amis, ses anciens coéquipiers, vous êtes au palais des Sports à Yaoundé, pour faire une grande fête de réception des clés de vos appartements. Ceci, à la veille du jour ou la nation toute entière doit rendre hommage à Tataw. Vous avez ce cadeau 30 ans, vous auriez pu attendre encore une semaine. Reporter cette cérémonie et attendre l’enterrement de Tataw», peut-on l’entendre s’indigner dans une vidéo publiée récemment sur son compte Facebook.

Aucun lions de la génération 1990 ne fustige la crise anglophone

Par ailleurs, L’ancien joueur de TKC ne s’est pas arreté là. Tout aussi courroucé, il a, avec véhémence, dénoncé «l’indifférence» des Lions de l’épopée de 90, face à la crise sécuritaire qui a cours dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il s’est tenu à denoncer l’égoïsme de ceux ci face a la situation qui sévi le Cameroun sans aucune reaction de ceux-ci.

«Vous mes grand-frères de l’épopée de 1990, vous qui m’avez donné l’envie de jouer au football. Comme on dit chez nous, vous avez ndem! Voilà déjà 4 ans qu’au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, on perd des militaires, on perd nos frères anglophones dans une guerre impossible, je n’ai pas vu un Lion Indomptable de la décennie 1990 dénoncer cela à la télévision. Vous ne pensez qu’à vous», s’est-il offusqué.

Par ailleurs, nous tenons à rappeler que Tchoutang n’est pas le premier lions a se plaindre de l’attitude égoïste des lions de 1990. Tout juste après le décès de Tataw, Samuel Eto’o avait eu un message allant dans ce sens. Selon lui, l’illustre capitaine des lions lui avait deja fait part de l’egoisme avéré de ses coéquipiers en 2014.

Lire aussi :

Karl Toko-Ekambi critique la presse française

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *