Jacques Zoua: « Ça va se jouer au mental et au physique »

Le championnat d’Afrique des Nations s’ouvre ce Samedi après midi 17h, au Stade omnisport Ahmadou Ahidjo. En prelude du match d’ouverture, la traditionnelle conférence de presse d’avant match a eu lieu hier dans l’après midi. Présent aux côté du sélectionneur national, Jacques Daougari Zoua s’est montré serein et a demandé le soutient des camerounais.

Personne ne comptait sur nous en 2017

En effet, c’est un Jacques Zoua très concentré que l’on a observé lors de la conférence de presse d’avant match. Champion d’Afrique 2017 avec les lions indomptables, le joueur de AS Futuro s’est remémoré de l’attitude pessimiste des Camerounais avant le debut de la compétition:

« Je me rappelle en 2017 c’ était presque pareil, personne ne comptait sur nous, on a su comment travailler, s’améliorer, se concentrer sur ce que nous devrions faire et on a gagné. »

Jacques Zoua

Malgré les mauvais matchs de préparation, le lions indomptables pense que c’est le futur qui est important et fait confiance au staff qui selon lui a su trouver ce qu’il fallait réajuster afin de pouvoir avoir une equipe compétitive:

Je pense qu’on a les joueurs pour faire cette compétition. On a pas fait une bonne préparation. Il faut rester positif, ne pas rester sur ce qui n’est pas bien, essayer de corriger. On a surtout la chance d’avoir un très bon staff. Avec les réajustements qu’on a fait, ça va beaucoup mieux. Avec mon expérience, je pense que dans une compétition il faut se battre, tout donner. Mouiller vraiment le maillot et que personne ne triche, qu’on donne tout ce qu’on a avec nos qualités. Je pense qu’on fera de très bonnes choses. C’est ça une compétition, c’est le mental, le physique. A ce jour je pense qu’on a tout ça.

Jacques Zoua

On a besoin du soutient de tout le monde

Enfin, pour terminer comme son sélectionneur Martin Ndtoungou, l’ancien joueur de Coton Sport de Garoua conscient du fait de jouer à domicile a demandé l’union sacré autour des joueurs et de l’équipe:

On a juste besoin du soutien de tout le monde. Que ce soit du peuple ou des journalistes. Parce que ça se passe à la maison.

Jacques Zoua.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *